newborn uggs un bien joli Top 100

ugg boot protector un bien joli Top 100

Time Out London a sollicit la contribution de 150 personnalits de l du cinma pour riger une liste des 100 meilleurs films de l de la Grande Bretagne. Le rsultat est particulirement convaincant et le dossier est joliment prsent. consulter ici.

Les participants, qui incluent des acteurs, des producteurs, des critiques et des ralisateurs (notamment Wes Anderson, Alfonso Cuaron, Michel Gondry, Mike Leigh, Ken Loach, Sam Mendes, Bertrand Tavernier) ont chacun eu dresser leur propre Top 10. Leurs listes ici.

> Les ralisateurs les plus souvent cits : Le duo Michael Powell et Emeric Pressburger part en tte avec 6 films (et Powell en compte un de plus en solo) ; Alfred Hitchcock (4 films) ; Mike Leigh (4 films) ; Nicolas Roeg (4 films) ; Stanley Kubrick (3 films) ; Michael Winterbottom (3 films).

> On relve quelques noms de cinastes non britanniques dont l dans un milieu tranger les a agrablement inspirs : des Amricains (Kubrick, Sidney Lumet, Jules Dassin, et j fait une petite place pour Robert Altman et son Gosford Park (2001) ou Woody Allen et son Match Point (2005)), des Polonais (Roman Polanski, Jerzy Skolimowski), un Italien (Michelangelo Antonioni), un Brsilien (Alberto Cavalcanti).

> La prsence de 2001 : A Space Odyssey dtonne du lot. L britannique du chef d de Kubrick est visiblement conteste par un bon nombre de participants, ce qui expliquerait son classement si modeste (57e). On peut lire dans le texte d que le film, quoique financ par de l amricain et compos d distribution presque exclusivement amricaine, a t tourn en Grande Bretagne et, plus notablement, contient un air britannique. Ou, tout le moins, non Hollywoodien.

> O est Mona Lisa (1986) de Neil Jordan? Ou The Hit (1984) de Stephen Frears? D o est Frears tout court?! (Pour ceux qui se demandent o est The Crying Game (1992) de Jordan, c un film irlandais, donc disqualifi).

> J vu environ le tiers des films cits et ils m tous plu. Pour le reste, j entendu parler avec enthousiasme de la plupart et je dois dire que cette liste me semble des plus fiables. Bon, rien ne peut tre parfait (voir point prcdent), et j le rflexe naturel de jouer avec certaines positions : je placerai The Servant, Peeping Tom, Blow Up, Repulsion, Walkabout plus haut. J aussi quelques Loach de plus et je ferai plus de place aux comdies (The Full Monty (1997), Shaun of the Dead (2004), etc.). Ceci dit, je considre cette liste bien plus stimulante que l Top 100 de l et j hte ma prochaine visite au club vido. Est ce dire que le cinma britannique est plus riche que l Les titres en caractre gras rfrent l qui prcde.

En effet, il s d trs bel exercice, d qu m toujours sembl que le cinma britannique constituait une cinmatographie plutt nglige dans le contexte du cinma mondial, comparativement la franaise, l ou la japonaise, par exemple. La langue en est certainement la raison majeure : trop souvent prsent aux oscars, englouti dans la grande soupe du cinma hollywoodien (les films de David Lean en sont de bons exemples), le cinma britannique a, depuis longtemps, de la difficult se dtacher de son statut un peu flou d au cinma amricain (comme si le fait d des cinmatographies de langue anglaise devait les regrouper d Il est donc bon de rappeler que ce cinma a ses enjeux culturels et esthtiques propres.

Ceci dit, cette liste (comme toute liste constitue partir de multiples listes), bien qu sur plus d point (la forte prsence de Michael Powell, la primaut donne aux caractristiques britanniques des films plutt qu la nationalit des ralisateurs ou aux sources de financement), me laisse toutefois un peu perplexe. Toute la priode du Free Cinema, un des moments forts de son histoire, s trouve un peu perdue, pour ne pas dire nglige (If mritait le top 5 mon avis). Il y a aussi les absences incongrues de Gosford Park et de Vera Drake, et la prsence tout aussi incongrue de Four Weddings And A Funeral (devant The Bridge On The River Kwai!). Paralllement, de grands films sont inexplicablement un peu perdus (Repulsion en 45 et pire, Blow Up en 47!). Et, cerise sur le sundae, la 10e place de Transpotting! Cette seule anomalie suffit presque ( mes yeux) discrditer toute l donne toutefois le got de revisiter ce cinma qui, bien que modeste en apparence, regorge de petits joyaux (l d Mackendrick, la priode brittanique d The Innocents de Jack Clayton). Rcemment, j cout une entrevue avec les membres du groupe (Special Features de The Meaning of Life), et John Cleese disait qu se sont toujours considrs part du cinma britannique. Un des exemples qu donnaient c qu ont t nomins 2 fois seulement au BAFTA, et pour des costumes je crois.

4 weddings and a funeral est trs drle. Je ne m qu soit considr comme un des 100 meilleurs filsm britanniques.

Et je sais que c trange mais, o sont les films Harry Potter? N avait il pas un article sur cyberpresse cette semaine qui disait que les films avaient contribus au cinma britannique?

dire que le cinma britannique est plus riche que l’amricain? pas un expert ni un grand fan du cinma britannique, ma rponse sera non. Je dois avouer que je n v qu quinzaine de films de la liste mais lorsque je vois Trainspotting en 10ime position, je me dis que je ne manque pas grand chose. J trouv ce film de Boyle trs trs moyen.

Et effectivement, commment ignorer Harry Potter et James Bond? Et l de Shaun of the Dead et Full Monty est inexplicable. Sans parler d Shallow Grave, Moon, Eastern promises et Snatch entre autres. Je placerais tout ces films loin devant Trainspotting. Mais bon, j que c le problme des listes comme a.

M. Siroka, vous crivez : dit, je considre cette liste bien plus stimulante que l’invitable Top 100 de l’AFI et j’ai hte ma prochaine visite au club vido. Est ce dire que le cinma britannique est plus riche que l’amricain? rpondrais que oui et j que ce Top 100 British est loin de reflter toute la richesse de ce cinma. mon avis, les Britanniques sont insurpassables dans au moins quatre (4) genres cinmatographiques : le drame historique; les films d (d gothique et donc plus classiques ou plus contemporains et mtins d humour souvent les comdies au sens large (policires, romantiques, d comme Tom Jones, etc.); et les films d Top 100 comporte donc des oublis flagrants sinon mme honteux. Dans le cinma d comment peut on expliquer l de The Haunting (1963) ? Don look now est certes un trs bon choix, mais The Wicker Man ? C tous gards un film plus faible que The Haunting (ralisation, scnario, acteurs, montage). Theatre of Blood ? Vincent Price y atteint des sommets de cabotinage (son meilleur film dans ce registre, je crois), mais part Price, il n a rien dans ce film.

Dans le genre historique, c shocking que A Man for All Seasons ne se retrouve pas dans ce palmars o il mriterait mme de figurer dans le Top 10 ! Vraiment, je ne m pas cet oubli. Il s d film exceptionnel ralis par un grand cinaste appuy par des acteurs au sommet de leur art (Vanessa Redgrave, Orson Welles, John Hurt, etc.), surtout Paul Scofield. Une interprtation qui a fait date dans l du cinma et qui a influenc nombre d y compris l Colin Firth. Dans le genre comdie d je ne retrouve pas Tom Jones et l truculente d Finney qui interprte ce libertin plein de verve et de dsirs lubriques jamais assouvis le registre des comdies policires, parmi les grands oublis : The Lavender Hill Mob. Au rayon des films d il y a bien The Third Man. Mais est ce que ce film est suprieur The Spy Who Came In From The Cold ? Ou mme Sleuth ? L de ces deux films, sans doute le premier, aurait mrit un meilleur sort.

Et o est Jane Austen ? O sont Pride and Prejudice ou Sense and Sensibility, entre autres ? Donc, Jane Austen n jamais exist ! Et pourtant, la plupart des adaptations des romans d sur grand cran sont de vritables petits bijoux.

Mais il y a pire. O est Shakespeare ? Much Ado About Nothing, Romeo and Juliet (celui de Zeffirelli), le Hamlet d (plus classique) ou le remarquable Henry V de Branagh ? Bon, il faut croire que Shakespeare n jamais exist non plus. Quelle importance ? C seulement le plus grand dramaturge de l de la Grande Bretagne et l des grands de l de l sais que nous avons souvent une propension davantage dnoncer ce qui n pas dans une liste de cette nature qu saluer ce qui s retrouve. Et je dois vous avouer que le prsent palmars comporte plus d lacune. Mais il y a tout de mme un avantage cet exercice : partager nos passions et coups de coeur cinmatographiques.

O est Yellow Submarine? Un des meilleurs films d toute poque et pays confondus.

Tant qu y tre, les Beatles Films de Richard Lester (Hard Day Night et Help!) mriteraient une place. Remplis d de cinma, ces films dpassent de loin les standards du film vhicule pour un groupe la mode. Ils font aussi usage de ce merveilleux humour britannique, qui manque tant dans la slection propose.
newborn uggs un bien joli Top 100